Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Su-asti-Gil

Su-asti-Gil

Peuples, symboles, croyances, rituels, animisme, ethnologie, chamans, tatouages, ancêtres, sagesse tournant autour du Svastika.

Publié le par Gil
Publié dans : #Asie


SvastikYantra 2

38-SwastikYantra 2
Gil / Novembre-Décembre 2009

« Dans l'hindouisme, un yantra symbolise une vérité, une qualité du monde: l'Amour universel, la vérité suprême, ... C'est un support visuel utilisé en méditation tout comme le mantra est un support vocal. Méditer sur un yantra est réputé donner accès à l'unité avec le concept qui lui est lié. Les formes qui le composent, triangles, carrés, cercles véhiculent des contenus conscients de par leur signification connue, mais ils interpellent aussi des structures psychiques inconscientes. Ces compositions de signes géométriques proportionnés
et centrés ne sont pas sans rappeler les
mandalas. »

-définition de Wikipédia-

 


Myandtralabyrinthe*

 

 Yantra vers Soi...

 

Point-Centre immatériel,

Figures géométriques labyrinthiques,

Fleurs-couronnes concentriques aux pétales déployés,

Portes et remparts intérieurs à franchir.

 

Cheminements dans un va et viens méditatif,

Support de contemplation ou simple image à voir.

Il est le reflet de notre propre regard:

Il y a autant de yantras que de personnes qui le regardent

 

...Yantravers Soi

 

 * Mantra-Yantra-Mandala-Labyrinthe                                                                                              Gil / Décembre 2009
 

 


détail 2

Le shri yantra: un diagramme géométrique né de l’union de 9 triangles (5 la pointe en bas, (Shakti Kona), l’aspect féminin, l’eau / 4 posés sur leur base, (Shiva Kona), l’aspect masculin, le feu), avec au centre, ce point blanc (Bindu), l’origine de l’énergie vitale. Dans ce dédale de figures, le méditant suit un chemin spirituel pré-établi : le centre, le premier triangle rouge (pointe en bas), la première « couronne » de huit triangles rouges, puis une seconde de 10, une troisième également de 10
et une dernière de 14 triangles.


détail 1


Perception plus large : viens ensuite, après le premier passage circulaire, une première couronne de 8 pétales nés de l’union de 2 carrés entrelacés (octogone étoilé ou octogramme)

Puis un deuxième passage circulaire qui abouti à une seconde couronne de 16 pétales nés, cette fois ci, de 4 carrés entremêlés (hexadécagone étoilé ou hexadécagramme)

Un svastika dextrogyre ou sénestrogyre sur les pétales
face aux portes apporte réconfort et clairvoyance.

  Je m’imagine cette image brodée sur un grand tissu qui n’attendrait que le vent pour onduler tel un lungta (drapeaux à prières que l’on expose aux vents afin que ceux-ci répandent les messages (prières, vœux, pensées) écrits sur le tissu)

Á chaque angle, un nœud tibétain.

Sans titre-1

Le noeud tibétain (Srivatsa ou  nœud sans fin) est l'un des huit symboles du bouddhisme tibétain. Il représente l'infini, la perfection et la grandeur de l'univers. Dans sa configuration sans fin, il évoque la nature cyclique de la renaissance (réincarnation de l’âme). Il peut aussi, de manière très simple, exprimer la règle karmique des causes et des effets: si l’on tire sur une partie du nœud, quelque chose se produit à un autre endroit du fil.



détail 3
 

 Srivatsa et Svastika ne faisant plus qu’un : SriVAtSaTIKA

 


détail 4

 

Une des 4 portes de la première enceinte aux piédroits en forme de svastika en vis-à-vis, comme pour contrôler le flux sortant et rentrant. Ces portes placées sur chacun des cotés de l’enceinte carrée représentent les 4 directions de l’espace. 2 autres enceintes viennent renforcer la première. Ces « fortifications » carrées se nomment Bhupur, se traduisant par corps ou rempart terrestre ou matériel.


détail 5

 

Dans ce caisson ordonné (bas-droite),
le svastika se fond dans ce jeu de carrés et rectangles.


Frise de svastikas dextrogyres et sénestrogyre carmin sur or

fusionnent dans chacun des angles pour aboutir à ce carré ajouré.

Dans l’écriture chinoise, il existe un sinogramme
qui représente cette figure géométrique.

Il se nomme « T’ien » et se traduit : « champ - terre cultivée - agriculture ».

Cette figure représente la terre quadrillée par l’homme pour en faire un espace de culture (parcelles).


sinogramme champ

Dans une lecture métaphorique, l’homme cultive sa terre intérieure, son terreau fertile pour y faire croître les aliments (spirituels) régénérateurs


« T’ien » est aussi l’image du sinogramme « T’u » sinogramme terre (se traduisant : « Terre - matière», croix sur un support horizontal – stabilité-), que l’on place dans un carré (monde terrestre)


On le retrouve également dans l’idéogramme idéogramme bonheur qui se traduit par « bonheur » ou « chance »
(« bonheur » qui peut également être écrit  Wan en écriture antique chinoise : l’idéogramme « Wan », aussi traduisible par le chiffre « 10000 » qui symbolise, dans le bouddhisme chinois, la réalisation des dix mille mérites qui promettent le nirvâna.)

Comme quoi, la fusion des 2 svastikas tournant en sens contraire, apporte une dimension positive supplémentaire...

détail 6

 

Pour cette frise de svastikas carmin sur fond or, j’ai repris ce décor que l’on devine sur les bords des tapis de prières de ces moines tibétains.
(J'ai juste inversé les couleurs entre fond et forme)


intérieur d'un Duskhang

Intérieur d’un Duskhang (salle de communauté) avec l’autel, le trône destiné au tulku (moine supérieur) et les rangées de sièges des moines

(photo tirée du livre : « Architectures de l’Himalaya » - Manfred Gerner -1988-)
 


frise 2
Détail du bord du tapis ou l'on voit la frise de svastika accompagnant leur prières et temps de méditation

détail 7


détail 5-copie-1             panneau à mantras      


Pour le caisson placé dans les angles de "SvastikYantra 2", je me suis inspiré de ce panneau de formes géométriques utilisé pour le calcul du Temps
et la projection des mantras en série.
Rajasthan, XVIIIe s. Gouache sur papier, 10 x 25 cm



Je tiens à remercier Ananda pour son article sur le Shri Yantra qui m' a guidé et apporté connaissances sur l'organisation des yantras
http://natha-yoga.over-blog.com/article-le-shri-yantra-38247886.html

Commenter cet article

Lilibeth 27/12/2009 17:57


Coucou Gil

J'ai pas eu connaissance de ta réponse ... Heureusement que je te rends visite régulièrement.
J'avoue que ton article me "coince" un peu. Je lis, je relis, je rerelis, je m'imprègne. Comment te dire que j'adhère entièrement avec ce que tu illustres sans tomber dans la bannalité des phrases.
Ma tentative de commentaire dans ton autre article rejoint entièrement ce que je pourrai dire ici. Mais ce serait radoter lol ou pire du copier coller. Quelle fascination qu'un labybirinthe hein?
Même le mot quand tu le vois écrit t'as l'impression qu'une lettre est forcément inversée.
Alors je parlerai du noeud que je croise un peu partout. J'essaye d'en dessiner ou d'en créer avec un schéma sans succès. Il est symbolique de notre cheminement : où l'on laisse trace de notre
passage, le futur est en influencé comme un effet papillon. Les mandalas que j'adore colorier sont créés avec ces enlacements, ce sont ceux de Marc Bove (mandalarbre).
J'ai eu en cadeau un "bouclier totémique" pour le 18 décembre et j'ai ton cadeau d'accompagnement pour le 18 janvier jour du vrai départ de ma formation. Ces deux dates sont importantes, tout comme
ces deux cadeaux reçus avec une joie sincère. Je me souhaite d'avancer, je n'oublie que j'ai encore 2 épisodes du mandalabyrinthe ...
L'Australie et les aborigènes rêveurs ... j'ai dévoré les livres qui parlent de leurs coutumes. Peindre en pointillisme est encore une autre facette d'expression artistique. J'y reviendrai en son
temps.
Pour l'anecdote, mon fils vers 2 ou 3 ans prenait le tuyau de l'aspirateur pour en sortir des sons proches du didgeridoo. C'est lui qui m'en a appris le mot. Tout ceci étant très éloigné de notre
culture occidentale et parentale.

Je te souhaite une belle soirée, je suis ravie de t'avoir croisé un jour de "mandala c'est le pied"
Bises


lilibeth 20/12/2009 16:10


Coucou Gil

Je suis très impressionnée ... tellement que j'en ai perdu mon verbe habituel. Je voulais ainsi marquer ma lecture. Je pense que tu t'es bien éclaté en profondeur pour créer cet "article". Sa
publication tombe bien, je dois le relire et le re re, pour m'en imprégner totalement.
Merci à toi. Bises et à bientôt


Gil 20/12/2009 17:58



Hello, Lilibeth,
Je te remercie pour tes commentaires, j'espère que "SvastikYantra 2" te portera chance pour ton nouveau boulot qui a commencé depuis 2 jours. Travailler dans la bonne humeur,
 ça rapproche les personnes, et tu vas te sentir de mieux en mieux au fil des jours (je l'espère de tout cœur pour toi...)
C'est vrai que j'ai appris plein de choses en faisant ce nouveau dessin, mais les éléments qui le composent sont quelquefois arrivés par hasard en cherchant autre chose (dans les livres
ou sur le net) sans que je me creuse la tête à savoir quoi mettre. C'était de bons moments de recherches.
Pendant tout ce temps, j'écoutais en boucle (tibétaine???) des musiques et chants du Bangladesh; j'ignore pourquoi ce pays en même temps que la réalisation de "SvastikYantra 2". Y a-t-il
des yantras dans ce pays, je ferai ma petite recherche, mais plus tard. J'ai envie de vivre autre chose avec d'autres peuples et cultures.
Après l'Inde et la Chine des yantras, me voila transporté en Australie...pointillisme oblige, sur fond de didgeridoo.
A suivre...
bonne soirée
bises
Gil



Maous Artiste Defiant Olibrius 20/12/2009 14:24


Comme ton article est intéressant, j'y reviendrais car avec une seule lecture, on ne peut pas se souvenir de toutes les informations qu'ils contient et surtout les assimilés.
Il mèrite plusieurs lectures et de l'attention
Amicalement, maous


Gil 20/12/2009 18:00


Hello, Maous
Merci d'être passé me voir, je passerai également te voir cette semaine
belle soirée
Gil


Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog