Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Su-asti-Gil

Su-asti-Gil

Peuples, symboles, croyances, rituels, animisme, ethnologie, chamans, tatouages, ancêtres, sagesse tournant autour du Svastika.

Publié le par Gil
Publié dans : #Europe

Idole-cloche, poupée tutélaire

 

"La vie suspendue à un fil"

 

     idole 1a'

 

Cette figurine en terre cuite, appelée "idole-cloche", provient de la Béotie, une région de la Grèce centrale, et a été réalisée à la fin de l'art géométrique (750-690 av. J.-C.), par des potiers de Thèbes. Sa hauteur est de 39,5 cm.

Son décor de quadrillage géométrique, entouré de deux oiseaux surmontés de motifs dont la double hache, est sans doute inspiré de l'art Minoen crétois.

 

 idole 1b-copie-1

 

 

    idole 1g'

 

La figurine est vêtue d'une grande robe, réalisée au tour de potier, puis aplatie. La tête, perchée sur un long cou, les seins et les bras, ont été, quant à eux, modelés puis ajoutés au corps avant la cuisson. La figurine fut ensuite décorée de motifs géométriques proches de ceux que l'on peut trouver sur certaines œnochoés (pichet à vin): lignes de chevrons ou de losanges, triangles, svastikas ou oiseaux d'eau.

 

     idole 1d'

 

Le décor rappelle certains motifs de bijoux ou de tatouages avérés à l'époque, d'autres sont plus symboliques. On y voit des svastikas sur les bras et avant-bras, ainsi que sur le torse (doubles svastikas dextrogyre) représentant des signes solaires.

La présence d’oiseaux d’eau et de rameaux sont peut-être une évocation de règnes animal et végétal sur lesquels la figurine était supposée régner.

 

    03-001285'

 

Les jambes sont articulées, et le petit trou au dessus de la tête peut s’expliquer par la présence d’un fil de suspension. Tenue d’une main ou accrochée à un bâton, la figurine donnait l’impression de marcher telle une marionnette.

 

 idole 1c-copie-1

 

Attesté dans des tombes de femmes ou d'enfants, entre le Xe et le VIIIe siècle avant JC, ce type de figurine devait alors tenir le rôle d'accompagnateur et de protecteur du mort pendant son voyage vers l'au-delà.

 

 

 idole 1f-copie

 

Texte plus complet du site du Louvre:

http://www.louvre.fr/llv/oeuvres/detail_notice_popup.jsp?CONTENT%3C%3Ecnt_id=10134198673225106&CURRENT_LLV_NOTICE%3C%3Ecnt_id=10134198673225106&FOLDER%3C%3Efolder_id=9852723696500782

 

................................ 

 

« Donne-moi ta main, n’ai pas peur, je suis là pour t’accompagner.

Qui je suis ? Une petite poupée de céramique qui fut posée à tes cotés, tout contre toi. Nous allons faire quelques pas ensemble jusqu’à la grande Voie.

Tu te sens mieux à présent. Tu n’as plus cette fièvre qui te brûlait le corps. La douleur est partie. Te sens-tu plus légère ?

Viens ! Marche à mes cotés.

Ne sens-tu pas ce vent léger qui nous caresse le visage et le corps ? Ce même vent qui nous porte vers ce quoi nous allons, vers ce à quoi nous sommes destinés.

Qu’il était inévitable de se retrouver là où nous sommes, mais qu’il est bon d’être ensemble, main dans la main. Même si tu as peu vécu, l’essentiel était en toi.

Je te sens surprise, mais posée. Cela va bien se passer, fais-moi confiance.

Je te vois sourire.

As-tu remarqué ces signes qui sont sur ma peau de terre ? Ils représentent ce que tu as toujours su au fond de toi-même, et c’est pour cela que tu es prête, aujourd’hui.

Te souviens-tu que tu dessinais souvent ces mêmes signes dans le sable ? Oui ! Ceux-là. Ils sont si simples au regard, si épurés et pourtant ils représentent le Tout. C’est pour cela que ton père les a peints sur mon corps parmi d’autres figures. C’est aussi pour cette raison que je suis à tes cotés pour te guider. Ils sont là pour nous accompagner et nous rassurer. Ils nous apportent un bien-être, n’est-ce pas ?

Continuons ! Nous ne sommes plus très loin.

Entends-tu le grand Océan? Ne le sens-tu pas déjà en toi?

Que tu es rayonnante en cet instant !

Le Passage t’a semblé tellement facile...

J’en étais convaincue. »

Gil / 7 Mars 2011 / Chartres

 

............................... 

   

Je vois des silhouettes se tenir par la main,

former cercle dansant autour de moi.

Je vois des plantes perlées jaillir d’un sol fertile,

devenir astres au firmament.

Je vois un grand soleil rayonnant au cœur d’étoile,

réchauffer mon âme apaisée.

Je vois des Croix–de-Vie tourner sur elles-mêmes,

m’élever vers d’autres cieux.

Je vois tout cela...

 

Gil / 11 mars 2011

 

 

idole 2

Figure féminine en argile / h : 33 cm

vers 700 av. JC / Béotie (GRÈCE)

 

Je me suis imaginé que le décor peint sur les poupées de terre était justement l'image que se faisaient ces peuples de l'Au-delà (et du trépas).

J’ai donné voix à cette petite fille qui décrit ce qu’elle a sous les yeux, après avoir été accompagnée par cette poupée-tutélaire jouant son rôle de « Passeur ».

Encore une fois, les svastikas ont le rôle bénéfique d'accompagner et de protéger le défunt vers sa nouvelle Vie, en prenant l'aspect de signes solaires.

Ces figurines funéraires me rappellent celles de l'article Svastika-Chupicuaro ayant également le rôle de guider le mort dans l'Au-delà.

 

..............................

 

Ne pleure pas si tu m'aimes

 

La mort n'est rien !

Je suis seulement passé de l'autre côté.

Je suis moi, tu es toi.

Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours.

Donne-moi le nom que tu m'as toujours donné.

Parle-moi comme tu l'as toujours fait.

N'emploie pas un ton diffèrent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.

Continue à dire ce qui nous faisait rire ensemble.

Parle, souris, pense à moi, prie pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été.

Sans emphase d'aucune sorte, sans trace d'ombre.

La vie signifie toujours ce qu'elle a signifié.

Elle est ce qu'elle a toujours été, le fil n'est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de ta pensée ?

Simplement parce que je suis hors de ta vue ?

Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin !

Tu vois tout est bien...

Ne pleure pas si tu m'aimes.

Si tu savais le don de Dieu, et ce que c'est que le ciel.

Si tu pouvais d'ici entendre le chant des Anges et me voir au milieu d'eux.

Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les horizons et les champs éternels,

Les nouveaux sentiers où je marche.

Si un instant, tu pouvais contempler comme moi la Beauté,

Devant laquelle toutes les Beautés palissent !

Quoi ! Tu m'as vu, tu m'as aimé dans le pays des ombres

et tu ne pourrais ni me revoir,

Ni m'aimer encore... dans le pays des immuables réalités ?

Oh! Crois-moi, quand la mort viendra briser tes liens

comme elle a brisé ceux qui m'enchaînaient...

Et quand un jour que Dieu connaît et qu'il a fixé...

Ton Âme viendra dans le ciel ou l'a précédé la mienne.

Ce jour là, tu recevras celui qui t'aimait et qui t'aime encore.

Tu retrouveras son cœur, tu en retrouveras les tendresses épurées.

Essuie tes larmes et ne pleure pas,

Si tu m'aimes.

-PRIERE DE ST-AUGUSTIN-

 

 

On peut ne pas être croyant (mais emprunt d’une certaine religiosité!) et apprécier la beauté d'un texte religieux. Cela n'est qu'une question d'ouverture de Soi sur l’Autre (et sa perception du monde)

Je trouve que cette prière vient bien compléter les dires de cette petite fille sortie de mon imaginaire.

Commenter cet article

buckyball 02/06/2014 13:58

I don’t know why there is so much discussion on this. This has nothing to do in our day today life and I was amazed to see the comments here. Thanks for sharing this with us and keep posting more updates in your blog.

Orelys 29/04/2011 19:22



Bonsoir Gil,


La prière de Saint-Augustin est très belle. Etant croyante, j'y adhère complètement.


J'aime particulièrement "je suis moi, tu es toi" car si nous procédons tous d'une essence commune, éternelle, universelle , nous sommes uniques.


Chaque vague est aussi unique dans l'océan.


Dans mes croyances, ce caractère d'unicité permet de retrouver, par delà la mort, ceux que l'on a connus et aimés et qui sont toujours présents dans nos pensées
dans une relation à l'identique et toute autre à la fois, dans des "tendresses épurées".


Passe une belle soirée, Gil.


Elyse


 


 



Orelys 19/03/2011 17:47



Bonjour Gil,


Cette poupée en terre me touche beaucoup avec ses décors et dessins de la vie naturelle , son joli visage, le regard orienté vers... ce à quoi chacun croit.


 La vie suspendue à un fil.


Le quadrillage me fait penser à la porte intérieure qu'il faut franchir après avoir entendu cet appel de l'au-delà auquel chacun est confronté un jour.


Merci pour tes très beaux textes qui accompagnent cette figurine bienveillante et protectrice !


Beau wek-end.


Elyse



Gil 20/03/2011 20:47



Bonsoir Elyse,


« La vie suspendue à un fil »


Très jolie expression qui convient tout à fait  à cet article. Me permets-tu de la
réutiliser pour le titre ?


Pour ce qui est du décor géométrique sur le devant de la poupée, j’avais également pensé à une représentation symbolique d’une porte
en tant que frontière entre ces deux mondes.


Merci pour tes remarques complémentaires qui viennent enrichir mes articles.


Merci également de complimenter mes textes.


Passe une belle soirée.


Gil



Lilibeth 19/03/2011 01:40



B'soir Gil


Me voilà plongée dans un univers d'ombre et de lumière, de début et de fin, d'un passage à l'autre. Je ne connaissais pas ce type de statuette d'accompagnement. Et puis vois-tu, j'ai toujours du
mal à me familiariser avec les svastikas mais par contre les doubles je les connais sans le savoir pour en griffonner parfois sur un bout de papier. De biens jolis textes surtout le dialogue avec
son âme protectrice. Passe une douce nuit.



Gil 20/03/2011 20:28



Bonsoir Lilibeth.


Merci d'être passé me voir.


Bonne soirée et nuit étoilée.


Gil



Wanampi 14/03/2011 09:42



Etes-vous l'auteur de ce texte ? C'est très beau, très consolant et très universel.



Gil 14/03/2011 19:10



Bonjour Wanampi,


Pour le texte concernant la partie historique, chronologique et descriptive de l'idole-cloche, je suis reparti du site du Louvre (cf.
le lien). Pour celui concernant les dires de la poupée, puis la vision de l'enfant, en effet, cela sort de mon imagination...


J'essaye justement de toucher chacun individuellement en parlant de choses universelles.


Merci d’être passé me voir. Cela m’incitera à venir te voir.


Bonne soirée


Gil



Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog